Pourquoi les relations avec les macros et les micro-influenceurs sont différentes ?

Les relations avec les influenceurs varient en fonction du nombre d’abonnés qu’ils possèdent sur leurs réseaux sociaux. Si vous collaborez avec un micro-influenceur, vous n’aurez pas les mêmes échanges qu’avec un macro-influenceur. Hivency vous explique pourquoi la gestion des relations est différente entre les deux.

Hivency_Différences entre micro et Macro-influenceursPhoto de Renato Abati provenant de Pexels

Les macro-influenceurs sont des créateurs de contenu qui possèdent plus de 100 000 abonnés. Les micro-influenceurs, quant à eux comptabilisent entre 5 000 et 100 000 followers. Ces derniers sont considérés par leur communauté comme des prescripteurs de confiance qui véhiculent des messages authentiques. Ils ont un lien privilégié avec leurs abonnés. En effet, proches d'eux, ce type d’influenceur répond quotidiennement à leurs questions, messages privés etc.

82 % des consommateurs sont d’ailleurs très attentifs aux recommandations qui émanent de micros ou nano-influenceurs.

Collaborer avec des micro-influenceurs ne nécessite donc pas la même stratégie, les mêmes échanges ni les mêmes messages ou les risques qu’avec les macro-influenceurs

La pyramide de linfluence_Blog Hivency

 © Infographie Hivency

Découvrez dès maintenant pourquoi les relations sont différentes avec ces deux types d'influenceurs


1- Les micro-influenceurs sont plus en phase avec les marques et produits qu’ils présentent à leur communauté

Actuellement, les micro-influenceurs, collaborent davantage avec des marques qui leur plaisent alors que 23 % des influenceurs ayant plus de 100 000 abonnés travaillent parfois avec des marques qui ne leur plaisent pas, quand c’est seulement 7 % des influenceurs de moins de 100 000 abonnés (source : sondage Hivency).

2- Les macro-influenceurs privilégient la rémunération tandis que les micro-influenceurs privilégient l’adhésion à la marque

Toujours d’après une récente étude Hivency, 80 % des créateurs de contenus ayant entre 5 et 10 000 abonnés, 63 % de ceux entre 10 et 50 000 ne se font que rarement rémunérer autrement qu’en produits. En revanche, 84 % des macro-influenceurs se font rémunérer par les marques.

3 – Les collaborations sont souvent ponctuelles avec les macro-influenceurs

Généralement lorsqu’une marque met en place un partenariat avec un macro-influenceur, il s’agit de collaborations ponctuelles en raison de ses tarifs. En revanche, avec des micro-influenceurs, la collaboration peut s’étendre après la campagne, car ayant développé une communauté avec laquelle ils sont proches, les influenceurs continuent régulièrement à parler des produits ou services de la marque notamment en répondant aux questions de leurs abonnés.

4 – Les micro-influenceurs sont des ambassadeurs de marque auprès des clients

Pour se démarquer de la concurrence, les marques doivent activement s’engager auprès d'un groupe d'influenceurs et les transformer en ambassadeur de marque. Après avoir sélectionné des influenceurs qui ont une affinité pour elles et un public correspondant, il est intéressant de créer des collaborations continues avec les créateurs de contenu. Cela fera toute la différence !

5 - Le brief n’est pas le même

Pour les micro-influenceurs, il faudra créer un brief clair et court, être précis sans être trop directif. Leur laisser une marge de créativité est très important afin qu’ils se sentent libre et qu’ils soient les plus originaux et crédibles auprès de leur communauté. N’oubliez pas que les micro-influenceurs sont des « super » consommateurs, il faut donc avoir la même approche qu’avec vos clients.

Vous l’aurez compris, si les deux types d’influenceurs aiment être libres dans leur création de contenus, il faut tout de même plus aiguiller les micros que les macro-influenceurs.

Le blog Hivency_Différences macro et micro-influenceurs

Photo de Godisable Jacob provenant de Pexels

Les deux types d’influenceurs sont différents et ils apportent chacun des avantages aux marques en fonction de leurs objectifs et stratégies de marketing d’influence. Un macro-influenceur, ayant une portée plus large va permettre de créer un message qui atteindra rapidement ses abonnés, tandis que collaborer avec des macro-influenceurs va permettre de toucher plus de personnes sur du long terme.

Pour ne pas faire d'erreurs lorsque vous mettez en place des campagnes de marketing d'influence, téléchargez notre e-book sur les 5 erreurs à éviter, en cliquant ici ! 📚

 

Instagram : Qui sont les 10 influenceurs les mieux rémunérés de 2019 ?

Pour la troisième année consécutive, l'outil de planification Hopper HQ a publié le classement des influenceurs les plus riches sur Instagram. Alors, à votre avis, qui sont les dix célébrités qui...

Lire la suite

Marketing d'influence : les tops et les flops 2019

À l’approche de la fin d’année, on constate que de plus en plus d’entreprises ont intégré le marketing d’influence à leur stratégie. Retour sur les plus gros tops et flops incluant le marketing...

Lire la suite

Les chiffres du marketing d'influence en 2020

Des micro-influenceurs à l'émergence de TikTok, en passant par les recommandations via le canal blog, à travers une infographie inédite,  découvrez en seulement 1 minute, tous les chiffres-clés à...

Lire la suite

Marketing d'influence : ce qui va changer en 2020 !

Pour préparer l’année 2020 et vous aider à réaliser les meilleures campagnes d’influence, découvrez nos 10 prédictions sur le futur du marketing d’influence. Des influenceurs virtuels à...

Lire la suite

Tags

Voir tout

Articles récents