Comment intégrer les contenus influenceurs à votre stratégie social media ?

contenus_influenceurs_stratégie_social_media_lê

Crédit photo : Lê Minh

Sur les réseaux sociaux, les publications et le succès des comptes de créateurs de contenu peuvent faire pâlir un grand nombre de marques. Depuis de nombreuses années, elles s’investissent sur les plateformes sociales pour faire grossir leur communauté, avoir de l’engagement et transformer leurs abonnés en clients.

Certaines ont trouvé la parade pour amplifier leurs actions : mêler à leur stratégie de social media, un peu de marketing d’influence.

En octobre 2020, Zalando décide de lancer son compte français sur Instagram. Pour casser les codes, le site de prêt-à-porter ne sollicite pas les mannequins habituels mais s’entoure d’une équipe d’influenceurs. Léna Situations, Romy, Carla Ginola, Sundy Jules ou encore Paola Lct font partie de l’aventure.

Pour le lancement officiel du profil, ils ont chacun posté un concours sur le leur. Ils ont fait gagner à un de leurs abonnés un shooting photo à leurs côtés pour l’entreprise. Les photos réalisées ont ensuite été utilisées sur le compte Instagram du site pour mettre en avant les nouveaux produits. Dans les publications, les références des vêtements portées sont mentionnées.

 

Si Zalando a pris le parti d’intégrer directement les influenceurs à sa stratégie social media, nombreuses sont encore les marques à ne pas relayer ces contenus sur leurs propres présences sociales.

Agorapulse, outil français de gestion de réseaux sociaux, vous donne quelques clés pour capitaliser sur les contenus créés par influenceurs et booster votre stratégie social media. 

À quoi ressemble une stratégie de social media avec de l’influence?

Ces derniers mois, encore plus avec le confinement, les marques ont misé sur les influenceurs pour animer leurs réseaux sociaux. Ces publications produites ont régulièrement été utilisées par les annonceurs. Voici quelques exemples : 

 

Les lives

Durant le premier confinement, l’utilisation des lives sur Instagram a explosé de 70 % aux États-Unis. En France, les contenus pensés pour les directs se sont multipliés, sur chacune des plateformes le permettant (Instagram, YouTube, Twitch, TikTok…).

Les créateurs de contenu ont régulièrement donné rendez-vous à leurs communautés pour échanger avec elles, mais pas forcément depuis leurs comptes. 

En fin d’année 2020, Undiz a décidé de miser sur ce levier pour mettre en avant ses nouveaux produits. Plusieurs groupes d’influenceurs ont été sollicités pour devenir l’égérie d’une collection: Nicolas Simoes et Coline Alg incarnent “Couple goals”, Romy a choisi “Strong Princess”, KAOaosvmd, Ultia, Mariecpalot et LadySundae se sont tournées vers “Classic Hero” et Loynaphe et Knoetzie vers “Santa’s Babe”.

Les créateurs de contenu se sont relayés pour animer sur le compte de la marque un direct sur Instagram, YouTube ou Twitch. Ils présentaient les produits portés, certains l’ont fait depuis un magasin. Ces contenus ont permis d’animer les réseaux sociaux de l’enseigne juste avant les fêtes de fin d’année.

 

Plus récemment, c’est Badoit qui a opté pour une stratégie similaire à celle d’Undiz. Plusieurs créatrices de contenu ont été sollicitées pour imaginer des photos et vidéos sur leur compte Instagram. Les créations ont ensuite été reprises par Badoit sur son propre profil. La collaboration s’est terminée avec un live où les utilisateurs ont pu apprendre avec chaque influenceuse, à réaliser un cocktail.

 

Les vidéos

Durant le confinement, TikTok a attiré de nombreux utilisateurs. Plus de 800 millions de personnes y sont actives chaque mois. En France, l’application attire 11 millions d’utilisateurs qui regardent en moyenne un peu plus d’une heure de vidéo par jour, selon des données partagées par Bloomberg en septembre 2020.

En très peu de temps, des profils comme Lénna Vivas, Justine Marc ou encore Jojo Akams ont réuni des millions d’abonnés, de quoi attirer le regard d’annonceurs. En voyant le succès de ces comptes, certaines marques ont souhaité se lancer sur TikTok à leur tour. Pour réunir un maximum de personnes, elles ont été accompagnées par des créateurs de contenu déjà bien installés sur la plateforme. 

La marque de produits pour cheveux Naturée Moi a invité plusieurs TikTokeurs à produire des vidéos courtes et dynamiques mettant en scène la gamme naturelle. Les contenus ont ensuite été postés sur le compte TikTok de la marque. Les vidéos présentes ont toutes été imaginées par un ou une influenceuse.

@sachasmiles

« Pourquoi t'es toujours en retard ? » MOI : 🕺🏻✨😂 Et vous vous chantez sous la douche ? 😭 @nature_moi #naturémoishoweracademy #naturemoi

♬ The Weekend - Radio Edit - Michael Gray

 

Sephora France est aussi un très bon exemple d’une collaboration du marketing d’influence couplée à une stratégie social media. L’équipe s’est entourée de créateurs de contenu qui, tout au long de l’année, créent et mettent en avant les dernières nouveautés. Dans le Reel ci-dessous, Marion Caméléon a mis en scène la dernière palette de la marque. La vidéo a été produite spécialement pour Instagram et n’a pas été diffusée sur le profil de la YouTubeuse mais elle l’a relayée en stories.

En ce début d’année, Les Produits Laitiers ont eux choisi de réaliser cette collaboration sur Twitter avec deux amis très influents sur l’application, connu sous le nom de Déphaseur. Ils produisent régulièrement des mèmes vidéos et ont réuni plus de 500.000 abonnés en l’espace de 5 ans. Pour animer son compte Twitter et interagir davantage avec les utilisateurs, Les Produits Laitiers se sont associés au duo. Ils vont publier une vidéo par mois pendant 6 mois.

Les photos

Pour animer une communauté, quoi de mieux que d’imaginer un concours ? C’est sur cette option qu’a misé l’équipe de social media de Fnac Darty pour développer le compte Instagram de la marque. Pendant 3 mois, 25 créateurs de contenu ont partagé sur leur profil de gros lots à gagner en partenariat avec l’enseigne. Les publications ont été reprises sur la page de la Fnac également. Pour participer, il fallait bien sûr être abonné.

Voici deux exemples de concours proposés par la Fnac :

 

 

En parallèle, la Fnac a publié davantage de contenus mettant en scène des personnalités avec une actualité. Par exemple, Gaël Faye a été interviewé la veille de la sortie de son nouvel album :

D’autres rendez-vous ont aussi été imaginés comme cette vidéo où “Le Chef Otaku” partage son manga de la semaine

 

Résultat : la page Instagram de la Fnac réunit plus d’un million de personnes.

Avant le confinement, les marques étaient également nombreuses à avoir recours aux takeover. Pendant une journée, elles laissaient l’animation de leur profil à un créateur de contenu. Le plus souvent, il s’agissait d’un rendez-vous spécial pour présenter la nouvelle collection, découvrir les coulisses d’une collaboration ou aller sur un événement. Depuis quelques mois, ces partenariats se font plus rares.

Attention aux droits d’auteur pour les posts sur les réseaux sociaux !

Comme vous le voyez, les exemples de stratégie social media couplée à de l’influence sont nombreux. Il faut néanmoins faire attention à quelques petits détails : utiliser un contenu produit par un créateur ne se fait pas sans règles. 

Si dans les exemples cités plus hauts, les marques ont pu s’approprier le contenu imaginé par les influenceurs, c’est parce qu’ils ont donné leur autorisation. Dans le contrat rédigé entre les deux parties, l’annonceur précise qu’il souhaite avoir les droits sur les photos et vidéos pour ses supports de communication. Il doit également donner des précisions sur :

  • la durée d’utilisation du contenu,
  • le lieu d’utilisation (bannières, newsletter, réseaux sociaux…),
  • le nombre de contenus demandés,
  • la visibilité donnée aux contenus.

Une publication produite par un créateur de contenu n’est pas libre de droit et n’est pas gratuite. La rémunération va varier selon les précisions ci-dessus. Produire une photo pour son compte Instagram n’aura pas la même valeur que celle imaginée pour une communication de l’entreprise. Sans cette autorisation, la marque n’a pas le droit d’utiliser un contenu qu’elle n’a pas réalisé.

Sur une plateforme d'influence comme Hivency, tout est géré. La cession des droits est incluse dans les Conditions Générales d’Utilisation (CGU), permettant ainsi à la marque de télécharger les contenus créés et de les diffuser sur tout support de communication digitale (publication sur les réseaux sociaux, visuel sur son site internet, publicité en ligne). Pas besoin de contrat ad hoc !

Le marketing d’influence et le social media, un pas de plus vers l’amplification

Pour donner encore plus d’impact à ces collaborations entre marques et influenceurs, une nouvelle tendance est apparue du côté des plateformes de marketing d’influence, depuis la fin de l’année 2020. Il s’agit de l’amplification.

Tout droit venu des États-Unis, ce concept consiste à utiliser le contenu d’un influenceur avec qui l’annonceur a collaboré, pour le mettre en avant via du social ads. Il peut être réalisé via le compte d’un influenceur ou via le propre compte de la marque.

Cette stratégie pourrait avoir 4 fois plus d’impact qu’une campagne de marketing d’influence traditionnelle. En effet, les publications gagnent en visibilité puisqu’elles sont amplifiées pour toucher une cible bien particulière et des personnes qui ne sont pas abonnés aux comptes de l’influenceur activé et de la marque.

En France, certaines entreprises comme Philips ou N26 ont testé cette nouvelle approche en amplifiant le contenu d’influenceurs depuis leur profil.

Le marketing d’influence et le social media, bonne idée ?

Insérer une stratégie de marketing d’influence à du social media est la suite logique lorsqu’une marque collabore avec un influenceur. Elle fait appel à lui pour toucher une cible bien précise mais également pour imaginer un contenu bien différent des communications traditionnelles. Mais trop souvent, ces contenus restent sur les réseaux sociaux des infuenceurs, sans être (ré)utilisés par les marques. 

Grâce à un outil de gestion de réseaux comme Agorapulse, vous pourrez programmer à l’avance les contenus réalisés par des influenceurs, remplir facilement votre calendrier éditorial en alternance avec les prises de parole de marques

Enfin, et c’est un point majeur, vous pourrez aussi observer la performance de ces contenus par rapport aux contenus traditionnels grâce aux reportings intégrés à notre outil. Importantissime, surtout lorsque l’on sait que les contenus créés par des influenceurs ont un taux d’engagement généralement très élevé ! 

Comme pour toute bonne stratégie, il faut que cette collaboration soit bien pensée en amont et que le créateur de contenu connaisse l’objectif de l’annonceur. Il pourra encore mieux répondre à vos besoins et aider la marque à gagner en visibilité. 

***

Article rédigé par Myriam, rédactrice sur le blog d'Agorapulse. Découvrez sa biographie ci-dessous. 

Combined-Shape

Inscrivez-vous à notre Newsletter

  

Nos articles les plus lus

TikTok : qui sont les influenceurs les mieux payés de 2020 ?

Instagram : Qui sont les 10 influenceurs les mieux rémunérés de 2019 ?

Top 10 des influenceurs les mieux payés au monde sur Instagram en 2020

Commencez
maintenant !

Demander une démo