Comment faire de l’influence quand on est une marque tech ?

influence-tech

Le fait de collaborer avec des influenceurs ne concerne pas seulement les marques de mode ou de cosmétique. Dans le domaine du B2C, la plupart des produits ont la possibilité de générer du contenu sur les réseaux sociaux. Reste à savoir comment procéder pour choisir les meilleurs partenariats et ainsi cibler les clients les plus à même de choisir des produits tech.

La tech est partout, l’influence n’y coupe pas

Si vos consommateurs se trouvent sur Internet, ils s’intéressent par définition à la technologie. Non pas forcément pour ses aspects techniques, mais pour ses usages. Pour les mêmes raisons, ils sont pour la plupart équipés d’un smartphone, et certains d’entre eux d’une tablette. D’autres objets du quotidien entrent aussi peu à peu dans leur environnement. Ce sont par exemple les enceintes connectées comme Alexa de Google, Amazon Echo ou le HomePod d’Apple. 

Les produits tech sont même sortis vainqueurs de la pandémie et des confinements. Les tablettes, dont les ventes ronronnaient un peu auparavant, ont connu une hausse des ventes de 20 %. Les postes de télévision connaissent aussi une envolée, comme les casques audio. 

Autre enseignement, malgré les inégalités, l’appétence pour la technologie concerne toutes les catégories sociales. Si les smartphones les plus premium atteignent des prix stratosphériques pour les petits budgets, des marques plus abordables ont fait leur apparition dans le paysage. Si bien qu’aujourd’hui, la tech peut s’inviter partout, aussi bien dans des petits gadgets que dans des outils élaborés. Moralité : tout le monde ou presque s’intéresse de près ou de loin aux nouveautés tech, le domaine du marketing d'influence est par conséquent un vecteur auprès d’un public « normal » qui n’est pas forcément technophile.

De plus, les produits tech ont l’avantage de générer des contenus variés – qui peuvent même être faits avec eux lorsqu’ils parlent d’un smartphone ou d’un appareil photo. Les influenceurs peuvent notamment faire des lives pour des démonstrations afin de répondre aux questions de leurs abonnés.

Ne pas faire seulement appel à des profils tech

La première erreur à éviter est donc de ne s’adresser qu’à des amateurs.trices de tech (avec une plus forte présence des influenceurs masculins) lesquels sont principalement visibles sur YouTube, comme TheICollection ou Jojol. Leurs tests, sponsorisés ou non, offrent des informations pour celles et ceux qui s’intéressent aux performances d’un nouveau smartphone ou de l’intérêt d’acheter ou non une montre connectée. Ces profils de testeurs de produits ont un large public pour cela. 

Mais, en parallèle, une partie de l’audience n’ira pas regarder leurs vidéos, préférant l’avis d’influenceurs lifestyle, notamment, pour lesquels l’outil tech a un avantage dans leur quotidien. Ce type d’ambassadeurs représente pour la marque le moyen de s’adresser à des publics qui n’ont aucune envie de connaître des mots du jargon tech. Les influenceurs d’autres domaines leur permettent à l’inverse de se mettre à leur place. Plus encore, l’influence classique n’a pas besoin de suivre une tendance ou une attente si elle peut proposer des produits innovants qui ont un intérêt dans ses sujets de prédilection.

Ainsi, une instagrammeuse connue pour ses voyages, son look et ses conseils beauté, peut très bien présenter :

  • Un outil tech qui lui permet de faire de meilleures vidéos 
  • Un petit produit numérique qui lui sert au quotidien
  • Un écran de télévision (comme le Frame de Samsung que l’on a vu fleurir sur de nombreux comptes Instagram)
  • Etc. 

Mais cela ne s’arrête pas à ce type de profil. L’influence avec des produits tech peut se retrouver dans beaucoup de domaines. Les personnalités créatives utilisent de nombreux outils tech qui sont susceptibles d’intéresser leur communauté, que ce soit du dessin par exemple ou tout autre loisir.

De cette façon, votre marque permet de décomplexer les profils non-tech au sens « mécanique » qui ne se sentent pas légitimes pour tester toutes les fonctionnalités d’un produit. En faisant appel à des influenceurs qui pensent avant tout aux usages de leurs abonnés, vous ciblez un public plus large.

Comment cibler les influenceurs pour des produits tech ?

Les grandes campagnes marketing peuvent cibler les influenceurs dépassant les 100K abonnés, mais cela ne veut pas dire qu’il faut s’arrêter à cela, même dans la tech. Des nano et micro-influenceurs, à moins de 100K, sont susceptibles de générer du succès, notamment pour le lancement d’un produit. Souvent dédié à une niche autour d’une thématique précise, ce type de compte entraîne plus d’engagement et, de fait, d’achats.

Pour accélérer votre sélection d’influenceurs et influenceuses, la plateforme d’influence du groupe SKEEPERS vous connecte avec une communauté de + de 40 000 influenceurs sélectionnés. Nos critères de ciblages sur les centres d’intérêts et informations démographiques des influenceurs permettent de garantir le fit avec votre marque et ainsi la réussite de votre campagne.

Exemple d’une campagne d’influence tech

Lovebox est un exemple typique de produit tech qui a su se faire une place au sein d’une large audience. Son look, avec son cœur pixelisé et le bois qui l’entoure, sont aussi à l’origine de son succès. Elle permet d’envoyer, depuis n’importe où grâce à une application, des mots d’affection, ainsi que des photos, des dessins et des autocollants, à ses proches.

 

Créée en 2015, la start-up du même nom a lancé une campagne en France et aux Etats-Unis pour la fête des mères (sachant que les ventes outre-Atlantique représentent 80 % de son chiffre d’affaires). Pour cela, la marque a fait appel à la plateforme d'influence du groupe SKEEPERS pour sélectionner des micro-influenceurs sur TikTok et Instagram. Sur ces deux applications complémentaires, les influenceurs ont fait preuve d’originalité pour mettre en scène la Lovebox et son fonctionnement ! 

La startup a fait le choix d’une stratégie de gifting, qui consiste à envoyer gratuitement des produits aux influenceurs en échange de leur revue, afin de garantir l’authenticité des posts. Au total, les campagnes ont généré un taux d’engagement de 3 % et plus de 3 500 interactions. Lisez l’étude de cas pour découvrir leur stratégie et leurs bonnes pratiques.

Certes, cet exemple a un lien direct avec l’affectif et il est plus simple de passer par ce biais. Mais tout produit tech qui apporte un avantage pour communiquer, partager ou qui simplifie la vie, peut être l’objet d’un partenariat d’influence sur les réseaux sociaux.

Optez pour une plateforme d’influence comme la solution du groupe SKEEPERS pour vous guider dans votre stratégie d’influence. Entrez en relation avec notre communauté d'influenceurs sélectionnés et bénéficiez de l’accompagnement de nos experts à chaque étape de vos campagnes : du choix des influenceurs au suivi des résultats en passant par la prise en charge de l’envoi de vos produits

Source : 

  •  LSA, La high tech sort confortée de la pandémie, Février 2021, https://www.lsa-conso.fr/la-high-tech-sort-confortee-de-la-pandemie,372683

Crédit photo : Michał Kubalczyk via Unsplash 

Combined-Shape

Inscrivez-vous à notre Newsletter

  

Nos articles les plus lus

La plateforme Hivency rejoint le groupe SKEEPERS aux côtés d'Octoly

Le top 10 des influenceurs les plus riches en 2021

Top 10 des influenceurs les mieux payés au monde sur Instagram en 2020

Commencez
maintenant !

Demander une démo