Qu’est-ce que l’orthorexie, l’obsession de bien manger?

07:47


soigner-trouble-alimentaire-maladie-consommer-trop-bien

Un nouveau terme est entré dans nos envies depuis peu : l’orthorexie. Ce mot est né en 2009. En effet, la « vie healthy » a envahi nos rayons et nos réfrigérateurs. Connaissez-vous la définition de ce mot? Quelles sont les causes de cette maladie ? Savez-vous comment combattre l’orthorexie ?

L'orthorexie c'est quoi ?

L’orthorexie est un ensemble de pratiques alimentaires  avec comme unique souhait de consommer une nourriture extrêmement saine et équilibrée. Jusque-là, cela n’a rien de maladif. Néanmoins, ces conduites deviennent obsessionnelles. Les personnes atteintes d’orthorexie ne peuvent consommer de junk food même de temps en temps. C’est bien plus fort qu’elles : c’est impensable. La personne va tout faire pour réduire puis soustraire totalement la consommation de matières grasses, de sel, de sucre et de produits transformés.  Le sujet malade va s’imposer un régime alimentaire drastique sans aucun avis médical. Cependant, nous ne sommes pas face à des personnes qui ont un problème avec les quantités mais avec la qualité des aliments. Au même titre que l’anorexie ou la boulimie, il s’agit d'un trouble des conduites alimentaires. Le fait de s’alimenter devient une épopée, une source d’anxiété et d’inquiétude. Mais l'orthorexie ne concerne pas les personnes qui font « juste attention » à ce qu’elles mangent. Tout est dans la mesure, bien sur. 

Comment savoir si vous souffrez de la hantise de bien s’alimenter ?

Steven Bratman, un médecin américain a eu l’idée de mettre en place un test simple et rapide à réaliser. Il suffit de répondre aux questions suivantes. Vous pouvez répondre « oui » sans crainte néanmoins si la grande majorité de vos réponses sont positives, il est temps de vous interroger sur votre régime alimentaire et sur  votre façon de consommer au quotidien.  Dans ce cas, n’ayez crainte. Il peut être pertinent de consulter un nutritionniste mais aussi et surtout prendre un rendez-vous avec une personne à votre écoute tel un psychologue. Il n’y a pas de honte à avoir un trouble de l’alimentation. L’essentiel est d’en savoir conscience. 

Voici les questions du test du docteur Steven Bratman et son test


  • Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  • Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?
  • La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux plus importants que le plaisir de le déguster ?
  • La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
  • Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ?
  • Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
  • Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains » ?
  • Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
  • Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
  • Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain?

Comment combattre et soigner l’orthorexie ?

Cette maladie ne peut se soigner en étant seul. Il est important d’être entouré et soutenu. Une fois le rendez-vous pris, le médecin pose des questions simples sur la façon de s’alimenter et sur les ressentis de la personne. Cela va permettre au docteur d’évaluer les pensées et le comportement du patient. Est-ce incontrôlable ? Est-ce des pulsions ? Est-ce un besoin ? Est-ce passager ? Est-ce une attitude dangereuse pour la santé du malade? Le médecin s’intéresse de près à l’incidence du trouble alimentaire sur le corps avec des bilans sanguins, une pesée, calcul de l’IMC, une prise de tension et d’autres examens si nécessaire. Puis, il fait un point sur la vie quotidienne et les conséquences de l’orthorexie. Enfin, le professionnel de la santé détermine s’il s’agit bien d’un trouble alimentaire. Est-ce qu’un traitement existe ? Pas vraiment, mais les médecins s’accordent à mettre en place un suivi pluridisciplinaire afin de sortir la personne de cet enfer dont elle souffre.

Vous l’aurez compris cette maladie n’est pas encore très bien connue or il s’agit d’un trouble alimentaire qui ne cesse de croitre avec la montée en puissance des réseaux sociaux. N’hésitez pas à en parler autour de vous car même si vous n’êtes pas concernés, cela peut être un proche, un voisin ou un ami. On n’est jamais assez prudent. Prenons soin de ceux que l’on aime ! 

Connaissiez-vous l’orthorexie ? Est-ce un trouble alimentaire qui vous fait peur ?
Comment pensez-vous qu’il soit possible d’en sortir ?





Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Hello !
    J'ai une amie à moi qui est orthorexique, et elle essaie d'imposer ses obsessions à sa famille. Pour ses proches, c'est invivable.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais tu m'étonnes!
      Ca doit être une sacrée épreuve.
      Bisous

      Supprimer

Articles populaires

Suivez-nous sur Facebook

contact

Image Map